Introduction

Voici le témoignage de la visite des parrains Miche et Pierre aux enfants de sunrise

Le 13 novembre 2007 nous avons été reçus chaleureusement dans le nouvel home des cwin-sunrise children à Kalanki

                 Dinesh Shrestha, l’éducateur du home, est venu nous chercher au centre de Katmandou. Il nous a précédé à moto dans le traffic intense de Tamel. Quelle aventure! A nous croire dans un film policier…en pleine  poursuite…Le motard zigzague devant nous à grande vitesse  à travers les rues surpeuplées, les tats d’ordures, les échoppes inprovisées. Il ne cesse de faire signe de le suivre de près… Même notre chauffeur de taxi n’est pas très à l’aise : on roule dans une ruelle à contre-sens, on passe Durbar Square en essayant de ne pas écraser de piétons, de chiens ou de vaches… hors du centre notre guide-motard parvient à nous faire dépasser de longues files de voitures à gauche ou à droite…qu’ importe… et finalement nous arrivons de bonne heure et sains et saufs à Kalanki.

               Les enfants sont rentrés de l’école et nous accueillent gentillement. Nous suivons Dinesh dans son bureau pour la rencontre avec Harry, mon filleul.
Harry s’exprime bien en anglais. Il me parle de l’école, de ses cours, de ses amis et de ses hobby’s. Plus tard dans la soirée il nous chantera une chanson de Stevie Wonder: I just called to say I love you…
 Il me montre le dortoir que les garçons de son âge ont aménagé. Il est spatieux et très ordonné. Des lits superposés et une malle par enfant pour ranger ses affaires personnelles.
                Entre temps, la grande soeur d’ Harry est aux petits soins pour nous: thé, friandises….elle est très à l’aise dans la conversation des adultes.
L’instituteur est venu nous rejoindre. C’est lui qui aide les enfants pour leurs leçons et devoirs après l’école.
                Ensuite nous descendons à la grande salle oú les enfants sont en train de faire leurs devoirs. Ils sont  une trentaine, de 4 à 16 ans. Tour à tour ils se présentent: nom, prénom, âge et classe…il y a des timides et des téméraires….
C’est dans cette même salle que se tient une sorte de conseil de maison tous les vendredis: les enfants sont invités (stimulés) à s’exprimer librement, organiser, proposer des choses qui leur tiennent à coeur. Questions de former leur personnalité.
                Nous avons droit à une petite séance d’expression musicale: par petits groupes ils chantent et dansent. On va chercher les instruments de musique et même les plus timides se dégèlent au rythme du tambourin. Tout à coup un grattement se fait entendre derrière l’armoire posée devant le cheminée….je sursaute….les enfants rient… un petit garçon vient déplacer l’ armoire et voilà qu’apparait la mascotte, un petit chien affectueux, qui faisait sa sieste pendant l’ heure des devoirs!!!
 Pour la finale les enfants invitent les adultes et nous voilà tous à danser sur la chanson: “resham firiri”: vive le trekking, vive le Népal!
                   Dinesh, notre motard téméraire de tout à l’heure, est devenu l’éducateur rêvé: les enfants l’aiment comme un père. Il est écouté et obéi à la lettre, mais l’ambiance est chaleureuse et familiale.

Nous sommes invités à partager le bon repas “ dahl bat” préparé par la cuisinière résidente depuis maintes années. Les enfants mangent avec grand appétit et débarrassent impeccablement leur table après le repas.
Partout dans la maison règne l’ordre et la propreté. Les taches ménagères sont assumées par tous et à tour de rôle .

Nous quittons le home avec le sentiment que ces enfants ont la chance de pouvoir prendre revanche sur leur passé souvent malheureux. Ils apprennent beaucoup de choses utiles au home et à l’ école…mais surtout la plus importante: vivre la bonheur d’ une grande famille.
                                                                                     

  Keerbergen, 2 fevrier 2008
   Miche.

 

 

logo
Salaai 01 02 2010